Point Zéro - Pauline Toyer


Pauline Toyer crée une installation in situ à l’échelle du paysage qui fait de Seppois-le-Haut le Point Zéro du Sundgau. Ce trou n’est pas directement visible par le visiteur, c’est en s’en approchant qu’il s’offre aux regards et provoque un sentiment d’excitation lié à la découverte d’un lieu caché. Sorte d’amphithéâtre que l’on peut traverser le temps d’une pause, le trou est formé d’arceaux concentriques descendant en strates successives dont le diamètre se ressere peu à peu. D’une profondeur à peine supérieure à la hauteur d’un homme, il possède en son centre un bloc de pierre, support à des usages multiples. 

 

Le Point Zéro est un point entre le ciel et la terre, dont la forme en soustraction et le volume en négatif ne viennent pas heurter la plénitude du paysage. A l’inverse des constructions qui se pensent par élévation, Point Zéro est un trou en dessous de la ligne d’horizon. C’est aussi une référence aux exploitations minières et aux carrières d’extraction de pierres, telle celle de Durlinsdorf dont sont issues les pierres calcaires de l’oeuvre. Les carrières nous rappellent que toute construction se fait en soustrayant de la matière du sol.